La Liberté

Ariane, la superwoman parmi les lianes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A l’instar de la variété illustrée, Sweet Summer Love, les clématites embrassent tous les supports moches pour les embraser de mille feux durant l’été. © Jean-Luc Pasquier
A l’instar de la variété illustrée, Sweet Summer Love, les clématites embrassent tous les supports moches pour les embraser de mille feux durant l’été. © Jean-Luc Pasquier
Partager cet article sur:
30.06.2021

Jean-Luc Pasquier

Jardinage

Avec sa maigre carcasse, Ariane était la plus petite de la classe. Elle était aussi la plus légère, au sens propre comme au sens figuré. Elle avait beau avoir un physique plus proche d’un ver de terre que d’une Miss Univers, Ariane piquait les amants des filles qui la regardaient de travers. Ces jalouses coquettes se demandaient comment elle pouvait attirer les garçons avec une silhouette aussi peu chouette. A ces malhonnêtes qui la traitaient de lombric, Ariane se faisait un malin plaisir de prouver que leur physique ne cassait pas des briques. En se mirant dans le miroir, elle savait bien que ce n’était pas gagné d’avance avec les garçons, mais elle savait se transformer le soir. En effet, la nuit venue, Ariane leur dévoilait sa plus belle facette: elle dansait comme une déesse. Et lorsqu’elle visait un garçon, son regard déterminé en d

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00