La Liberté

L’incroyable baraka d’Adolf Hitler

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le 8 novembre 1939 à Munich, la bombe à retardement de Georg Elser, placée dans un pilier de la brasserie où Adolf Hitler commémorait le putsch de 1923, a explosé 13 minutes après le départ du Fürrer. © Keystone
Le 8 novembre 1939 à Munich, la bombe à retardement de Georg Elser, placée dans un pilier de la brasserie où Adolf Hitler commémorait le putsch de 1923, a explosé 13 minutes après le départ du Fürrer. © Keystone
Partager cet article sur:
27.05.2021

Entre 1932 et 1945, le Führer a échappé à plus de 40 complots, dont deux violents attentats à la bombe

Pascal Fleury

Résistance » Treize minutes! Il s’en est fallu de peu, ce 8 novembre 1939, pour que l’attentat de la brasserie Bürgerbräukeller, à Munich, ne change le cours de l’histoire. Adolf Hitler s’y était rendu comme chaque année pour commémorer son putsch (manqué) de 1923, en présence de plus de 3000 dignitaires et vétérans nazis. Peu après 20 h, il monte à la tribune pour prononcer une harangue hargneuse sur l’«incompétence et la médiocrité» des Britanniques. Mais étonnamment, il écourte son discours de moitié et quitte les lieux déjà à 21h07 avec les hauts responsables nazis présents, Goebbels, Himmler, Bormann, Hess, Ribbentrop, Todt et d’autres encore. Treize minutes plus tard, à 21h20, une puissante explosion arrache le toit et les balcons de la salle des fêtes. La

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00