La Liberté

Paysans sous pression

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Maxime Trouillout (à gauche) est paysan. Il est ami avec Lilian Renaud (à droite), gagnant de The Voice 2015, qui lui vient en aide. © DR
Maxime Trouillout (à gauche) est paysan. Il est ami avec Lilian Renaud (à droite), gagnant de The Voice 2015, qui lui vient en aide. © DR
Partager cet article sur:
12.08.2021

Malgré l’aura de ses produits du terroir, le monde agricole français doute et doit se renouveler

Antoine Castineira, Orchamps-Vennes

France » Au volant de sa voiture, Lilian Renaud s’exclame «Quoi de plus beau!», comme le titre de l’une de ses chansons les plus connues. Sur la route étroite qui se faufile au milieu des sapins et des emposieux, il est toujours autant émerveillé par les paysages de sa Franche-Comté natale. Il se rend chez son ami Maxime Trouillot pour l’aider à traire ses vaches. Sa ferme isolée se trouve à Orchamps-Vennes, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière suisse. Mais derrière le titre bucolique de sa chanson, il attire l’attention sur la face moins reluisante de l’agriculture française: «Paysan pour la vie, un suicide chaque nuit.»

Vainqueur du concours The Voice en 2015, Lilian Renaud incarne cet amour que les Français ont pour leur agriculture. Mais sa chanson les renvoie aussi à leurs contradictions. A cett

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00