La Liberté

Matteo Salvini au banc des accusés

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Aujourd’hui sénateur et chef de la Lega, Matteo Salvini a été ministre de l’Intérieur entre 2018 et 2019. © Keystone
Aujourd’hui sénateur et chef de la Lega, Matteo Salvini a été ministre de l’Intérieur entre 2018 et 2019. © Keystone
Partager cet article sur:
23.10.2021

L’ancien ministre est jugé dès aujourd’hui à Palerme pour avoir bloqué des migrants en mer en 2019

Ariel F. dumont, rome

Italie » Rien ne va plus pour Matteo Salvini. Au sein de la Ligue, son leadership est remis en question après la débâcle des municipales partielles qui se sont tenues la semaine dernière. Côté sondages, son parti est désormais dépassé par son rival Fratelli d’Italia, la formation d’extrême droite créditée de 20% d’intentions de vote.

A cela s’ajoutent les soucis judiciaires de Salvini, accusé de séquestration de 147 migrants et d’abus de pouvoir. Le procès s’ouvre à Palerme, aujourd’hui, après avoir été reporté en septembre dernier. En cas de condamnation, le tribun encourt jusqu’à 15 ans de prison. Il risque aussi une interdiction d’exercer une fonction au parlement.

Partisan de la ligne dure

L’affaire remonte à l’été 2019, lorsque Matteo Salvini était vice-président du Conseil italien et ministre de l’Intérieur. Partisan de la ligne dure pour bloquer les débarquements de migrants – sa promesse phare durant la campagne des législatives de 2018 –, le patron de la L

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00