La Liberté

Malaise français dans le désert

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Emmanuel Macron a promis une action renforcée pour «essayer d'aller décapiter les organisations» djihadistes (archives). © Keystone
Emmanuel Macron a promis une action renforcée pour «essayer d'aller décapiter les organisations» djihadistes (archives). © Keystone
Partager cet article sur:
20.02.2021

La réduction des effectifs français semble inéluctable. Les troupes locales doivent prendre le relais

Benjamin Masse, Paris, avec AFP

Lutte contre le djihad » Pas une semaine sans de nouvelles attaques contre les forces internationales au Sahel. Il y a dix jours, une vingtaine de Casques bleus de la Minusma (mission de l’ONU pour la stabilisation du Mali) étaient blessés dans une attaque. Mais ce sont les forces françaises, les plus nombreuses dans la région, qui continuent de payer un lourd tribut à une intervention de plus en plus contestée.

Car le débat prend de plus en plus d’ampleur dans l’Hexagone. Les troupes françaises de l’opération Barkhane doivent-elles rentrer au pays? Il y a quelques jours, lors du sommet du G5 Sahel de N’Djamena, le président français Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de renforcer à la fois la lutte contre les groupes jihadistes affiliés à al-Qaïda et le retour de l’Etat dans les territoires dé

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00