La Liberté

Le procès du siècle s’ouvre au Vatican

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Fraude, détournement de fonds, abus de pouvoir, blanchiment, corruption, extorsion: c’est un procès complexe qui s’est ouvert hier au Vatican. © Keystone
Fraude, détournement de fonds, abus de pouvoir, blanchiment, corruption, extorsion: c’est un procès complexe qui s’est ouvert hier au Vatican. © Keystone
Partager cet article sur:
28.07.2021

Parmi dix personnes jugées, le Fribourgeois René Brülhart est accusé d’abus de pouvoir. Il conteste

Ariel F. Dumont, Rome

Justice » Hier matin à 9 h 30, un procès sans précédent s’est ouvert au Vatican pour juger le cardinal Angelo Becciu, ancien numéro deux de l’administration centrale du Saint-Siège. Neuf autres personnalités de la curie ou de la finance internationale, comme l’avocat fribourgeois René Brülhart, comparaissent aux côtés du cardinal.

René Brülhart est l’ancien président de l’Autorité d’information financière, qu’il a dirigée entre 2014 et 2019. Son institution, l’autorité anticorruption du Saint-Siège, se voit reprocher d’avoir «négligé les anomalies de l’opération de Londres, dont elle a été immédiatement informée, surtout si l’on considère la richesse des informations qu’elle avait acquises grâce aux

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00