La Liberté

Le pape tend la main aux chiites

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
L’ayatollah al-Sistani (sur les pancartes) est très populaire tant en Irak qu’en Iran. Keystone
L’ayatollah al-Sistani (sur les pancartes) est très populaire tant en Irak qu’en Iran. Keystone
Le pape tend la main aux chiites
Le pape tend la main aux chiites
Partager cet article sur:
04.03.2021

Poussée de tension, en Irak, avant la visite de François au grand ayatollah al-Sistani

Hugues Lefèvre, I.Media/Cath.ch

Irak » Le pape François a déclaré maintenir son voyage du 5 au 8 mars en Irak, alors qu’au moins dix roquettes se sont abattues hier sur une base américaine dans l’ouest du pays tuant une personne. François entend ainsi honorer la promesse du Polonais Jean-Paul II qui renonça en 1999 à se rendre en Irak après des négociations infructueuses avec l’ancien président Saddam Hussein.

Sa visite est une première historique. Elle sera l’occasion d’encourager les chrétiens d’Orient mais aussi de rencontrer, samedi, la plus haute autorité chiite d’Irak, le grand ayatollah al-Sistani. Docteur à l’Institut pontifical d’études arabes et d’islamologie, le chercheur Christopher Clohessy décrypte les enjeux politiques et religieux de cette rencontre au sommet.

Qui est l’

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00