La Liberté

Le mur anti-Le Pen cède

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En campagne sur un marché de Six-Fours-les-Plages, dans le sud de la France, Marine Le Pen vient apporter son soutien à ses candidats: son parti, le RN, est en pole position dans six régions sur treize. © Keystone
En campagne sur un marché de Six-Fours-les-Plages, dans le sud de la France, Marine Le Pen vient apporter son soutien à ses candidats: son parti, le RN, est en pole position dans six régions sur treize. © Keystone
Le mur anti-Le Pen cède
Le mur anti-Le Pen cède
Partager cet article sur:
18.06.2021

Les élections régionales des 20 et 27 juin font figure de test à moins d’un an de la présidentielle en France

Antoine Castineira, Paris

France » Tiendra-t-il ou cèdera-t-il? A l’occasion des élections régionales, la solidité du barrage contre le Rassemblement national (RN, ex-Front national, ndlr) suscite de nombreux doutes. Comme en 2015, le parti de Marine Le Pen se trouve en pole position dans six régions sur 13. Mais le barrage qui avait tenu bon il y a six ans, au prix du sacrifice de la gauche qui s’était retirée de la course en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et dans les Hauts-de-France, montre d’inquiétants signes de faiblesse. A droite comme à gauche.

Grâce à un scrutin à la proportionnelle peu fréquent dans le système électoral français, le RN aborde à nouveau les régionales avec des vents favorables. Les sondages le donnent vainqueur en PACA «dans tous les cas de figure», voire dans le Grand Est. Il est aussi au coude-à-coude avec les sortants dans les Hauts-de-France, le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté. Pour Mme Le Pen, l’enjeu est de taille. Si elle parvient à faire sauter le

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00