La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Edito: face aux abus dans l'Eglise, briser l’omerta et revoir la gouvernance

Rédacteur en chef de «La Liberté», François Mauron réagit à l'étude présentée mardi par le département d'histoire de l'Université de Zurich, qui documente 1002 situations d'abus sexuels dans l'Eglise catholique en Suisse depuis le milieu du 20e siècle

François Mauron revisite les événements ayant conduit à la disparition de Crédit Suisse prévue pour l'an 2025.  © Alain Wicht
François Mauron revisite les événements ayant conduit à la disparition de Crédit Suisse prévue pour l'an 2025.  © Alain Wicht

François Mauron

Publié le 12.09.2023

Temps de lecture estimé : 2 minutes

 

Edito » Selon les chercheurs de l’Université de Zurich, il ne s’agit que de la pointe de l’iceberg. Et pourtant, le chiffre fait froid dans le dos. Les historiens mandatés notamment par la Conférence des évêques suisses pour enquêter sur les abus sexuels dans l’Eglise catholique ont documenté plus de 1000 cas depuis le milieu du XXe siècle dans notre pays. La grande majorité d’entre eux s’est déroulée dans le cadre de la pastorale. Mais le total des abus est bien plus important, car la loi du silence a tué dans l’œuf nombre de témoignages, et certains documents ont été détruits.

La responsabilité de l’Eglise est «très lourde». Ce n’est pas un contempteur athée qui le dit, mais l’évêque de Coire, ajoutant que les institutions ca

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11