La Liberté

Que se passe-t-il dans la tête du président russe?

Ivan Nemitz, Estavayer-le-Lac

Publié le 25.03.2024

Temps de lecture estimé : 1 minute

Voilà Vladimir Poutine réélu avec 87% de voix. Pour comprendre son psychisme, lisez l’analyse du professeur Robert Belot: Vladimir Poutine ou la falsification de l’Histoire comme arme de guerre, sur le site de la Fondation Jean Monnet. On y dévoile son raisonnement spécieux pour justifier son «opération spéciale». Pour lui, l’Ukraine (ou Petite-Russie) fait partie, de facto, de la Russie, depuis le Traité de Preïaslav en 1654, subordonnant l’Hetmanat (organisation) des cosaques ukrainiens au pouvoir russe. Il dénie à ce pays en quête d’identité le droit à l’existence en tant qu’Etat, car il se prend pour le chef autoproclamé du peuple trinitaire composé de Grands-Russes, de Petits-Russes et de Biélorusses.

En se mettant dans la tête de cet ancien agent subalterne du KGB, détestant le désordre, formé aux rapports de force, à la désinformation et à la manipulation, nous mesurons le traumatisme mental vécu par lui, lorsque l’Etat communiste s’est effondré et qu’un chaos politique, économique et sociétal lui a succédé. Face à la dérive ubuesque de la présidence Eltsine et à l’émergence des oligarques, il s’est forgé la conviction que seule une gouvernance de type stalinienne conduirait au renouveau de l’Etat russe.

Voilà quelques éléments psychologiques du maître du Kremlin qui pourraient l’amener à commettre malheureusement l’irréparable, vu son profond mépris de la vie humaine et du droit international. Cela donne du pouvoir russe, au grand regret de feu mon père, Sergueï A., né en 1913 à Odessa et contraint à l’exil en 1919, une image très détestable.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Tel est notre pays, la Suisse!

    Elle est comment votre Suisse? En vase clos? Un jardin peuplé uniquement de pommes Boskoop? La Suisse, je la vois dans mes salles de classe: l’élève vegan qui...
  • Lisons les paroles de Nemo…

    Il y a déjà plus d’une semaine… Une semaine à lire les commentaires des médias, à plonger dans l’univers artistique de Nemo que j’ai découvert en même temps...
  • Choquée par le député Thévoz

    Selon les dires de certaines et de certains, la Suisse ne serait pas concernée par l’homophobie, qui serait un problème à l’étranger, en Irak, en Hongrie, en...
  • Notre richesse réside aussi dans la diversité culturelle

    Le 21 mai a eu lieu la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. C’est un jour de commémoration de notre héritage...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11