La Liberté

Une âme de combattante

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Femme de cœur et de tête, Estelle Revaz a contré la déprime en organisant des concerts de poche. (legende)Grégory Batardon
Femme de cœur et de tête, Estelle Revaz a contré la déprime en organisant des concerts de poche. (legende)Grégory Batardon
Partager cet article sur:
20.02.2021

Les accents mélancoliques et contrastés du nouvel album d’Estelle Revaz soutiennent son cri d’alarme face à la situation dramatique des artistes

Corinne Jaquiéry

Violoncelle » «J’ai vécu chaque note comme si c’était la dernière!» Estelle Revaz n’oubliera jamais ce concert du 31 octobre 2020 à Berlin, juste avant l’entrée en vigueur des restrictions décidées pour lutter contre la deuxième vague de coronavirus. En jouant devant une cinquantaine de personnes dans une salle qui en accueille normalement 800, elle a pris conscience de la gravité de la situation pour elle en tant que musicienne, mais aussi pour les spectateurs en larmes.

«Quand on dit que la culture est non essentielle, cela me fait hurler. Comment les gens s’en sont-ils sorti lors du premier semi-confinement? Parce qu’ils ont pu continuer à avoir accès aux soins et à se nourrir physiquement, mais aussi spirituellement en se nourrissant des œuvres que les artistes leur offraient par internet. J’ai moi-même propo

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00