La Liberté

Chick Corea, éternel retour

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Chick Corea, éternel retour © Keystone-photo archive
Chick Corea, éternel retour © Keystone-photo archive
Partager cet article sur:
12.02.2021

Compagnon du Miles Davis électrique, héraut d’un jazz ouvert à toutes les fusions, l’influent pianiste américain s’est éteint cette semaine. Hommage

Thierry Raboud

Musique » Ce soir-là, le monde tenait encore sur deux piliers. A ma gauche, Herbie Hancock, lunettes lunaires, en bras de chemise devant son Fazioli. A ma droite, Chick Corea, boucles grises et tee-shirt blanc, aux prises avec son Yamaha. Les claviers se font face, et les légendes. Ils ont 20 ans, ils n’ont pas d’âge. Ils ont vieilli avec le jazz.

Montreux, 2015. Ils se courent après, contre-chants et entrechats, bavardages bruitistes. Je m’ennuie un peu, les aînés s’en amusent, la nuit s’allonge. Leur conversation dure depuis un demi-siècle, ils ont encore tant à se dire.

Et il n’en resta plus qu’un, dans un silence de cristal. Chick Corea est décédé mardi, à l’âge de 79 ans. Le piano moderne aura bientôt fait le deuil de tous ses inventeurs, Bill Evans et McCoy Tyner puis Keith Jarrett, retiré de la vie musi

Même sujet
Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00