La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Et la poésie dans tout ça?

«Tout juste un souffle de vent venu froisser le feuillage proche», écrit Pierre Chappuis (1930-2020) dans son ultime recueil, La nuit moins profonde. © Alain Wicht
«Tout juste un souffle de vent venu froisser le feuillage proche», écrit Pierre Chappuis (1930-2020) dans son ultime recueil, La nuit moins profonde. © Alain Wicht
Partager cet article sur:
Publié le 27.11.2021

C’est de saison, les feuilles romanesques tapissent le paysage littéraire. Mais le poème n’a pas dit son dernier mot. Alors on débroussaille

Thierry Raboud

Littérature » Les lauriers sont coupés, ça y est, et les têtes couronnées ont connu leur heure de gloire. La saison des prix littéraires s’achève avec son lot de surprises et de déceptions, après avoir célébré la fiction francophone dans toute sa diversité. Pour un temps, le roman fut roi.

Et la poésie dans tout ça? On la dit rétive aux lumières vives ou secrète par nature, au point de se complaire dans l’obscur. Exagéré bien sûr, car qui la cherche trouvera sans peine, derrière les éboulis romanesques, quelques frais recueils qui bousculent notre rapport au réel et secouent les fondements du langage.

«Chose sérieuse et grave»

Pour la défendre, contre le dédain du temps ou les mielleuses connotations, on peut toujours compter sur Jean-Pierre Siméon. Ancien directeur artistique du Printemps des Poètes en France, convaincu que La poésie sauvera le monde (2019), il lui consacre un ardent Petit éloge (Folio), écrit avec son habituelle fougueuse élégance rhétorique, pour s’é

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00