La Liberté

Il ne faudrait jamais être pressé à Sugiez

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
18.09.2021

Il fait chaud, en ce jour de septembre, et vous vous arrêtez à Sugiez. L’arrêt, là-bas, c’est forcé, avec le passage à niveau local. Barrières baissées, colonnes de voitures et tout, on se croirait à Belfaux. Mais de quoi se plaindre? Dans le Vully, on pense à tout: pour éviter aux automobilistes à l’arrêt de mourir de faim ou de soif, on a ouvert une boulangerie tea-room à côté du passage à niveau. Vous vous trouvez d’ailleurs dans ce commerce, ce jour-là, lorsque vous apercevez l’amie Yvette. Quel plaisir! Vous lui proposez un café, elle se dit désolée. Très pressée, elle vient acheter du pain en vitesse et doit préparer un anniversaire chez elle. Pas question de traîner: revenant des courses, elle a en plus de la crème fraîche dans la voiture. Bon, tant pis, Yvette s’en va. Vous la voyez monter dans son véhicule et rester bloquée par une file de voitures, elle-même immobilisée par le passage à niveau. Longue attente au volant, jusqu’au moment où Yvette a pu enfin démarrer et tour

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00