La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Chez le pétabosson, on ne badine pas avec le règlement

Publié le 27.02.2023

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Se marier en pays de Vaud consiste d’abord à traverser un long couloir gris à Lausanne. Un agent de sécurité armé veille à laisser toute gaudriole à l’extérieur. Un officier d’état civil, de ceux qu’on appelait naguère les pétabossons, vous signifie ensuite qu’il faudra vous présenter quinze minutes avant l’heure de la cérémonie. Il prévient qu’il vous sera strictement défendu «d’y tenir des propos à connotation religieuse». Vous vous abstiendrez donc d’entonner un cantique à tue-tête ou de citer par inadvertance l’Epître aux Colossiens. Il vous sera ensuite précisé qu’il est «strictement interdit de jeter du riz ou des confettis ainsi que des fleurs dans la salle de mariage» et dans les alentours. Interdit aussi d’y amener des animaux. Et

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11