La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les six qui ont décrété que je vivrai

Dans ce bâtiment, qui est celui de la Cour suprême des Etats-Unis, ils sont six à avoir pris une lourde décision. © Keystone
Dans ce bâtiment, qui est celui de la Cour suprême des Etats-Unis, ils sont six à avoir pris une lourde décision. © Keystone

Fred Bocquet

Publié le 27.06.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Je suis gros comme une balle de tennis, accroché à ma matrice, et je sens bien que quelque chose ne va pas. Je pousse de travers.

Quelque chose ne se développe pas. Quelque chose manque, je ne sais pas ce que c’est mais je pressens que c’est un truc important, crucial, et que sans ce détail majeur, je vais avoir une vie de merde.

L’utérus où je n’ai pas demandé à m’implanter a 15 ans. Lui a 16 ans et gagne trois francs six sous dans une petite épicerie du quartier. Une étreinte rapide et trop enthousiaste dans un parking, pas assez d’argent pour des préservatifs et une méconnaissance banale du planning familial, on sera bientôt trois à ramer et à s’aigrir.

Elle s’est débattue, elle a hurlé, elle a supplié, elle a même essayé de négocier. Les trois hommes qui se sont succédé dans son vagin l’ont humiliée, meurtrie, écartelée. Dans quelques mois j’en ferai autant.

Cette perspective ne m’enchante guère, et le moins qu’on puisse dire, c’est que t

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Détruire une trop belle pierre

    Le mot de la fin Nadine, ce n’était pas à proprement parler ma cousine, et moins encore ma grande sœur, mais elle a un peu joué ces rôles-là sans l’avoir...
  • pictogramme abonné La Liberté Les paddles auront notre peau

    Le mot de la fin Vu de loin, ça a l’air plutôt rigolo. Ludique, convivial, en un mot: inoffensif. Paraît même qu’on peut y faire du Pilates. Pourtant, je ne...
  • pictogramme abonné La Liberté Les starchitectes et le client roi (chronique)

    Jacques Herzog et Pierre de Meuron, c’est d’abord une belle histoire. Amis d’enfance, ils usent les mêmes bancs à l’école primaire avant de se passionner pour...
  • pictogramme abonné La Liberté Vous ne l’auriez pas vu par hasard?

    Le mot de la fin Il n’était pas à FestiCheyres. Je ne l’ai pas vu non plus au Red Pigs, pas plus qu’aux Georges ou à l’Escale, pardon l’Estivale. J’ai posé...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11