La Liberté

14.04.2021

Zurich et Implenia closent leurs litiges sur le stade du Letzigrund

Les litiges opposant les deux parties concernaient notamment les défauts de construction du toit du stade du Letzigrund (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Les litiges opposant les deux parties concernaient notamment les défauts de construction du toit du stade du Letzigrund (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
En 2010, la ville a fait monter des piliers de soutien au toit défectueux. Implenia jugeait cette mesure superflue (archive). © KEYSTONE/WALTER BIERI
En 2010, la ville a fait monter des piliers de soutien au toit défectueux. Implenia jugeait cette mesure superflue (archive). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Les litiges opposant les deux parties concernaient notamment les défauts de construction du toit du stade du Letzigrund (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Les litiges opposant les deux parties concernaient notamment les défauts de construction du toit du stade du Letzigrund (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
En 2010, la ville a fait monter des piliers de soutien au toit défectueux. Implenia jugeait cette mesure superflue (archive). © KEYSTONE/WALTER BIERI
En 2010, la ville a fait monter des piliers de soutien au toit défectueux. Implenia jugeait cette mesure superflue (archive). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Partager cet article sur:
14.04.2021

Coûts et défauts de construction du stade du Letzigrund, à Zurich, n'occuperont plus la justice. La ville et le groupe Implenia se sont accordés sur l'issue de leur bras de fer qui a duré plus de dix ans. Les litiges qui les opposaient sont désormais clos.

L'accord comprend tous les points restés ouverts jusque-là, indique mercredi l'entreprise de construction Implenia. Il met un terme aux plaintes et procédures judiciaires liées à la réalisation du nouveau stade du Letzigrund, inauguré en 2007 en vue de l'Euro 2008 de football.

Renoncement aux exigences non réglées

Aucune nouvelle procédure judiciaire ne sera ouverte. Les deux parties renoncent aux exigences réciproques encore non réglées, écrit la ville de Zurich.

Le nouveau Letzigrund a été érigé en un temps record pour pallier l'absence d'un nouveau stade de football au Hardturm, alors victime d'oppositions administratives. L'ouvrage a entraîné de nombreuses procédures judiciaires.

Toit défectueux

La ville déplorait des défauts de construction. Elle demandait 1392 modifications touchant notamment au toit défectueux des tribunes et décidait alors d'encaisser la garantie de 12 millions de francs. Implenia exigeait, de son côté, que la ville couvre les surcoûts liés aux travaux de renforcement. La municipalité de Zurich estimait que ces changements étaient inclus dans les prestations prévues dans le contrat de construction.

Les 12 millions de francs resteront dans les caisses de la ville, précise à Keystone-ATS le dicastère municipal des constructions. En contrepartie, la ville renonce à faire payer Implenia pour différents défauts de l'ouvrage.

En 2010, les autorités avaient fait monter plusieurs piliers supplémentaires pour soutenir davantage le toit défectueux des tribunes. Ces piliers, retirés entretemps, ont entravé la vue des spectateurs. Selon Implenia, ils étaient pourtant superflus. L'entreprise avait cependant dû s'acquitter de leurs coûts.

Implenia cède sur la garantie

Le communiqué d'Implenia relève que les concessions financières faites dans le cadre de l'accord conclu avec la ville ont déjà été comptabilisées sur l'exercice écoulé du groupe. Ils n'auront plus d'impact financier à l'avenir.

Le rapport de gestion 2020 publié début mars mentionnait dans ses annexes une facture de 12 millions de francs notamment induite par le retrait de la garantie fournie par la Ville de Zurich au terme du chantier du stade. L'entreprise basée à Dietlikon (ZH) estimait alors encore que ce montant lui était dû et anticipait le règlement d'autres prétentions et recours.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00