La Liberté

Un chocolat plus sain développé à l'EPFZ

Des chercheurs de l'EPFZ ont utilisé la pulpe et l'écorce de la fêve de cacao pour remplacer le sucre cristallisé dans le chocolat (archives). © Keystone/EPA/LEGNAN KOULA
Des chercheurs de l'EPFZ ont utilisé la pulpe et l'écorce de la fêve de cacao pour remplacer le sucre cristallisé dans le chocolat (archives). © Keystone/EPA/LEGNAN KOULA


Publié le 21.05.2024


Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) ont développé dans leur laboratoire un nouveau type de chocolat. Il est plus durable, plus riche en nutriments et ne contient pas de sucre cristallisé.

Les scientifiques zurichois ont remplacé le sucre cristallisé par des parties de la fève de cacao qui ne sont pas utilisées dans le chocolat traditionnel. Ils ont présenté leur nouvelle recette dans une étude publiée dans la revue spécialisée Nature Food.

En plus des fèves de cacao, le chocolat développé en laboratoire contient aussi la pulpe et des parties de l'écorce, a indiqué mardi l'EPFZ. Les chercheurs ont transformé la coque des fèves en une poudre qu'ils ont mélangée à la pulpe pour en faire une gelée. Cette gelée extrêmement sucrée remplace le sucre qui est ajouté au chocolat traditionnel.

Moins d'acides gras saturés

Le chocolat de laboratoire contient plus de fibres et moins d'acides gras saturés que le chocolat normal. Il est donc plus sain. Les petits producteurs pourraient en profiter pour diversifier leur gamme de produits et augmenter leurs revenus en utilisant d'autres parties du fruit du cacaoyer, selon l'EPFZ.

Trouver la recette parfaite n'a pas été facile pour les chercheurs zurichois. Une trop grande quantité de jus extrait de la pulpe fait s'agglomérer le chocolat et une trop faible quantité ne le rend pas suffisamment sucré. Les scientifiques ont donc dû tester systématiquement la consistance des différentes compositions.

Les expériences ont montré qu'on peut ajouter au maximum 20% de gelée au chocolat, ce qui correspond à environ 5 à 10% de sucre cristallisé dans un chocolat normal. A titre de comparaison, un chocolat noir traditionnel contient généralement 30 à 40% de sucre cristallisé.

On ne trouvera pas ce chocolat de laboratoire avant un certain temps dans les rayons des magasins. Il faut d'abord compléter l'ensemble de la chaîne de création de valeur, explique l'EPFZ qui a déjà déposé un brevet pour la recette de son chocolat.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11