La Liberté

03.03.2021

Plus de 200 ans de lutte des femmes présentés au Musée national

L'exposition s'ouvre et se termine avec des installations vidéo de Pipilotti Rist, dont "Ever is Over All", datée de 1997. © Pipilotti Rist / Hauser & Wirth and Luhring Augustine
L'exposition s'ouvre et se termine avec des installations vidéo de Pipilotti Rist, dont "Ever is Over All", datée de 1997. © Pipilotti Rist  / Hauser & Wirth and Luhring Augustine
La présentation du Musée national est rythmée par les combats successifs des femmes face aux injustices que l'Etat a ancrées dans le droit depuis la Révolution française. © Musée national suisse
La présentation du Musée national est rythmée par les combats successifs des femmes face aux injustices que l'Etat a ancrées dans le droit depuis la Révolution française. © Musée national suisse
L'exposition revient aussi sur le combat des femmes pour l'égalité des sexes au cours des dernières années. © Musée national suisse
L'exposition revient aussi sur le combat des femmes pour l'égalité des sexes au cours des dernières années. © Musée national suisse
Lors de leurs interventions en public, l'ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss et la candidate malheureuse au Conseil fédéral Christiane Brunner ont porté des broches en forme de soleil. Ces broches devenaient un symbole de leur combat pour l’égalité. Les femmes sortaient alors de l'ombre pour entrer dans la lumière. © Musée national suisse
Lors de leurs interventions en public, l'ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss et la candidate malheureuse au Conseil fédéral Christiane Brunner ont porté des broches en forme de soleil. Ces broches devenaient un symbole de leur combat pour l’égalité. Les femmes sortaient alors de l'ombre pour entrer dans la lumière. © Musée national suisse
Partager cet article sur:
03.03.2021

Pour le 50e anniversaire du suffrage féminin en Suisse, le Musée national de Zurich met en lumière plus de 200 ans de lutte pour les droits des femmes. L'exposition "Femmes.Droits - Du siècle des Lumières à nos jours" est visible dès vendredi jusqu'au 18 juillet.

Le musée présente des pièces majeures prêtées par des institutions suisses et des témoignages provenant de collections internationales. En outre, des stations audio donnent une voix aux nombreuses femmes qui ont fait l’histoire. Elles invitent les visiteurs à «écouter» les débats des différentes époques, indique le Musée national.

Deux installations marquantes de Pipilotti Rist donnent à l'exposition une dimension artistique. On peut les découvrir au début et à la fin de la visite.

Comment l'Etat a pénalisé les femmes

L'exposition montre comment l'Etat a pénalisé les femmes. En 1789, l'Assemblée nationale française proclame la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, marquée pourtant par la philosophie des Lumières. Celle-ci ne s'applique toutefois pas aux femmes.

De même, la Constitution fédérale suisse de 1848 reconnaît l'égalité en droit de tous les hommes suisses chrétiens, mais exclut les femmes. Selon elle, seuls les individus qui servent dans l'armée peuvent jouir des pleins droits civiques.

Durant plus de 200 ans, la Suisse moderne pénalise ainsi les femmes à tous les niveaux: en politique, dans la vie quotidienne, dans l'éducation et dans le monde du travail. Elles n’existent qu’à travers leur relation à l’homme – mère, épouse, belle-sœur, fille – et ne sont pas reconnues comme des individus à part entière par la société.

Un long combat

Le combat des Suissesses pour l'égalité politique et privée a commencé durant le dernier quart du 19e siècle. Il a été pavé d’innombrables interventions parlementaires, de votations avortées et de manifestations.

Le suffrage féminin est finalement instauré en 1971. Dix ans plus tard, l’égalité entre les sexes est inscrite dans la Constitution. En 1996, la Suisse promulgue la loi fédérale sur l’égalité entre femmes et hommes, qui interdit toute forme de discrimination dans les rapports de travail.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00