La Liberté

13.09.2021

Les Suisses confrontés au certificat Covid

Dès lundi, il faudra montrer son certificat Covid pour accéder aux restaurants, aux bars, aux musées, aux salles de concert et de théâtres (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Dès lundi, il faudra montrer son certificat Covid pour accéder aux restaurants, aux bars, aux musées, aux salles de concert et de théâtres (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Partager cet article sur:
13.09.2021

Les Suisses sont confrontés à la réalité du passe sanitaire depuis lundi. Les restaurants, les musées, les zoos, les concerts ne sont accessibles qu'aux seuls détenteurs d'un certificat Covid.

Pour tous les événements qui ont lieu en intérieur, les participants devront présenter leur certificat. Cela concerne aussi les salles de fitness, les piscines ou les mariages dans les lieux publics. A l'extérieur, il sera demandé pour les manifestations de plus de 1000 personnes.

Les terrasses des restaurants et des bars restent elles libres d'accès. Tout comme les établissements de restauration dans les zones de transit des aéroports et les cuisines populaires.

Les rassemblements politiques, les groupes d'entraide, les funérailles et autres services religieux échappent aussi à l'obligation jusqu'à 50 personnes. Les répétitions musicales ou théâtrales et les entrainements sportifs de moins de 30 personnes seront également autorisés sans certificat.

Les personnes qui ne respectent pas ces mesures pourront être amendées. Un client sans certificat devra débourser 100 francs. Les établissements ou organisateurs fautifs seront punis d'une amende pouvant aller jusqu'à 10'000 francs, voire d'une fermeture.

Enthousiasme restreint

Le secteur de la gastronomie et de l'hôtellerie n'a pas accueilli la nouvelle à bras ouverts. Pour GastroSuisse, la décision est disproportionnée et conduit à une inégalité de traitement flagrante de la population.

L'Union suisse des arts et métiers est elle remontée. Le Conseil fédéral discrimine une fois de plus les secteurs et les entreprises qui ont déjà été gravement touchés durant les périodes de restrictions. Les entreprises concernées par l'extension du certificat risquent d'enregistrer des pertes. Elles devront être indemnisées.

A l'exception de l'UDC, les partis accueillent positivement l’extension du certificat Covid. Ils voient dans la vaccination l'unique voie pour sortir de la pandémie.

L'extension annoncée mercredi a déjà eu un impact sur la vaccination. Le canton de Neuchâtel a par exemple enregistré des centaines d'appels pour des prises de rendez-vous dès l'annonce du Conseil fédéral, selon un reportage de la RTS.

Les Hautes écoles suivent

Swissuniversities conseille d'introduire l'obligation du certificat Covid. Le but est d'offrir le meilleur cadre aux études.

Au lendemain de la décision du Conseil fédéral, les hautes écoles romandes ont décidé de le rendre obligatoire pour la rentrée universitaire du 21 septembre. La mesure sera valable pour tous les cours et exercices à l'EPFL. Toutefois, la disponibilité des cours sera assurée "en hybride", soit également à distance. Les étudiants n'ayant pas de certificats ne sont donc pas exclus de l'enseignement.

Les deux hautes écoles de Lausanne rappellent finalement qu'une campagne de vaccination aura lieu sur place dès lundi. Les deux injections seront possibles sur le campus, la première pouvant être faite sans prise de rendez-vous. La vaccination sera assurée par Unisanté.

Manifestations

Près de 1000 personnes ont défilé jeudi soir dans le centre-ville de Berne pour protester contre les mesures prises par le Conseil fédéral pour lutter contre la pandémie de coronavirus. Les forces de l'ordre ont dû intervenir et saisir un lance-pierres.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00