La Liberté

Le président de l'USP inquiet face à la grogne paysanne

Le président de l'Union des paysans Markus Ritter s'est dit surpris par l'ampleur des manifestations des paysans (archives). © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Le président de l'Union des paysans Markus Ritter s'est dit surpris par l'ampleur des manifestations des paysans (archives). © KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER


Publié le 02.03.2024


Le président de l'Union suisse des paysans (USP), Markus Ritter, s'inquiète pour l'image des agriculteurs après leurs manifestations. Il espère que les paysans trouveront d'autres moyens pour gagner la population à leur cause.

"Les paysans sont très bien ancrés dans le milieu politique", a déclaré le conseiller national saint-gallois du Centre dans l'émission "Samstagsrundschau" de la radio SRF. La population pourrait ne pas comprendre que les paysans manifestent et se montrent agressifs comme en Belgique ou en France.

Jusqu'à présent, les agriculteurs ont compris qu'ils devaient gagner la population par la manière douce. Markus Ritter a évoqué les tactiques des militants en faveur du climat qui choisissent de se coller sur la chaussée pour empêcher les véhicules de passer. Ils suscitent l'incompréhension avec leurs méthodes de plus en plus agressives et nuisent à leur objectif à long terme, a-t-il avancé.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11