La Liberté

Des morts et des disparus dans le sud du Mexique

L'ouragan Agatha emmène dans son sillage des pluies torrentielles. © KEYSTONE/EPA/Luis Villalobos
L'ouragan Agatha emmène dans son sillage des pluies torrentielles. © KEYSTONE/EPA/Luis Villalobos
L'ouragan Agatha a emmené dans son sillage des pluies torrentielles. © KEYSTONE/EPA/Luis Villalobos
L'ouragan Agatha a emmené dans son sillage des pluies torrentielles. © KEYSTONE/EPA/Luis Villalobos


Publié le 01.06.2022
Partager cet article sur:


L'ouragan Agatha, rétrogradé mardi en tempête tropicale, a fait 11 morts et au moins 33 disparus sur des hauteurs des côtes de l'Etat d'Oaxaca dans le sud du Mexique, victimes des fortes pluies consécutives, a annoncé le gouvernement local.

"Il y a 33 disparus et 11 morts, essentiellement sur des hauteurs de la zone côtière", a indiqué le gouverneur d'Oaxaca, Alejandro Murat, dans un appel vidéo retransmis pendant la conférence de presse quotidienne de la présidence.

Un précédent bilan faisait état de dix morts et une vingtaine de disparus.

"Lorsqu'Agatha a touché terre, la journée s'est terminée sans perte de vie, mais les fortes pluies qui se sont abattues tôt mardi matin ont fait sortir les rivières de leur lit et provoqué des glissements de terrain", avait-il expliqué auparavant à la presse.

Premier ouragan de la saison

Le phénomène, premier ouragan de la saison sur la côte Pacifique du Mexique, a touché terre en tant qu'ouragan de catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson (qui en compte 5) lundi après-midi, à l'ouest de Puerto Angel, une bourgade côtière d'environ 2500 habitants dans l'Etat d'Oaxaca.

Le Centre national des ouragans des Etats-Unis (NHC) avait précisé lundi que c'était "l'ouragan le plus violent" jamais enregistré sur la côte Pacifique du Mexique au mois de mai depuis 1949.

Agatha se déplace mardi vers le sud de l'Etat de Veracruz (est), qui borde le Golfe du Mexique, provoquant des pluies torrentielles dans cette région et le sud du pays.

Quelque 5240 touristes ont été identifiés dans la zone à risques, entre les stations balnéaires de Puerto Escondido ou Huatulco, d'après les autorités locales.

Le Mexique est frappé chaque année par des cyclones tropicaux sur ses côtes Pacifique et Atlantique, généralement entre mai et novembre.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11