La Liberté

22.08.2021

Blatter ne craint pas un procès, mais n'est pas "prêt" physiquement

Sepp Blatter, 85 ans, a été auditionné par le Ministère public de la Confédération (MPC) au début du mois d'août à Zurich, audition qui était retardée depuis plusieurs mois par son état de santé (archives). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Sepp Blatter, 85 ans, a été auditionné par le Ministère public de la Confédération (MPC) au début du mois d'août à Zurich, audition qui était retardée depuis plusieurs mois par son état de santé (archives). © KEYSTONE/WALTER BIERI
Partager cet article sur:
22.08.2021

L'ex-président de la Fifa, Sepp Blatter, "ne craint pas un procès" dans l'affaire du paiement suspect à Michel Platini, confie-t-il dans une interview au Matin Dimanche. Il n'est toutefois "pas encore prêt" pour y assister physiquement, en raison de son état de santé.

"Je ne crains pas un procès. Car les juristes, pas seulement le mien, mais aussi celui de Michel Platini et d'autres juristes zurichois, comme ceux avec qui j'ai encore eu une réunion ce jeudi à midi, trouvent aussi ça incroyable", explique l'ancien patron de la Fifa au journal dominical. Physiquement toutefois, "je ne pourrais pas tenir un procès actuellement", ajoute M. Blatter.

Ce dossier, qui a brisé la carrière des deux hommes les plus puissants du football mondial, porte sur le paiement par la Fifa de deux millions de francs à Michel Platini début 2011, sans justification écrite, sur ordre de Blatter.

Les deux hommes eux-mêmes affirment que le paiement de deux millions par la Fifa au Français était basé sur un contrat oral régissant son travail de consultant pour l'organisation entre 1998 et 2002. La Fifa n'était initialement pas en mesure de payer la totalité de la somme, c'est pourquoi le paiement aurait été retardé.

"Continuer à me battre"

Sepp Blatter, 85 ans, a été auditionné au début du mois à Zurich. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a mené un interrogatoire de quatre jours consécutifs qui s'est achevé le 12 août. L'audition du Valaisan était retardée depuis des mois par son état de santé.

A la question de savoir s'il croit avoir convaincu le procureur après ses quatre jours d'audition, Sepp Blatter répond au journal dominical "je pense que oui". Avant de répéter qu'"un contrat, même s'il est oral", "en Suisse, cela vaut comme un autre contrat", pierre angulaire de sa défense dans cette affaire.

Sepp Blatter précise encore qu'aucun délai ne lui a été communiqué pour la suite de la procédure. Quant à ses intentions en cas de procès, le Valaisan déclare: "je veux défendre mes droits", "je vais continuer à me battre".

Deux hommes dans l'attente

Sepp Blatter et Michel Platini, anciens dirigeants de la Fifa, sont soupçonnés de fraude. Le premier en plus de détournement de fonds et de gestion déloyale, et le Français de participation à des détournements de fonds, de gestion déloyale et de falsification de documents.

Michel Platini avait été entendu une dernière fois mi-mars par le MPC. Il attend désormais la décision du parquet, qui pourrait soit prononcer un non-lieu, soit ouvrir la voie à un procès devant le Tribunal pénal fédéral (TPF) à Bellinzone.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00