La Liberté

Biden reçoit le patron de la Fed pour une rare entrevue

La réunion entre Jerome Powell et Joe Biden s'est déroulée dans le bureau ovale. © KEYSTONE/AP/Evan Vucci
La réunion entre Jerome Powell et Joe Biden s'est déroulée dans le bureau ovale. © KEYSTONE/AP/Evan Vucci


Publié le 01.06.2022
Partager cet article sur:


Le président américain Joe Biden a reçu mardi pour une rare entrevue le patron de la banque centrale américaine Jerome Powell, sur fond d'inflation galopante. La ministre de l'économie a fait son mea culpa pour n'avoir pas anticipé la hausse des prix forte et durable.

M. Biden, 79 ans, a discuté de sa "plus grande priorité: répondre à l'inflation pour réussir la transition d'une économie de reprise à une croissance soutenue" et durable avec M. Powell et la ministre Janet Yellen dans le bureau ovale. Les membres de la Fed sont "totalement concentrés" sur le contrôle des prix qui est, avec le soutien à l'emploi, leur mission, a déclaré le président américain.

Jerome Powell n'a pas pris la parole devant les journalistes. La Fed n'a pas souhaité donner d'autres précisions.

La secrétaire au trésor Janet Yellen a de son côté reconnu, en fin de journée, n'avoir pas anticipé, en 2021, la vigueur de cette flambée des prix: "Je me suis trompée, alors, sur le chemin que prendrait l'inflation", a-t-elle souligné sur la chaîne CNN. "Nous devons combattre l'inflation [...] préserver les progrès réalisés sur le marché du travail", a-t-elle souligné.

Indépendance de la Fed

C'en est, cependant, fini des chiffres records en gains d'emploi et en croissance économique, qui étaient liés à la reprise économique, a-t-elle prévenu: "Nous envisageons une croissance régulière et stable et une baisse de l'inflation".

La réunion était inhabituelle, car le gouvernement américain est resté généralement à l'écart de la Fed, une institution indépendante. Mais l'hôte de la Maison-Blanche a assuré que son "plan" pour contrôler les prix "commençait par un postulat simple: respecter la Fed, respecter l'indépendance de la Fed".

La Fed a assuré qu'elle ferait tout pour ramener l'inflation dans les clous. Elle a commencé à relever avec vigueur ses taux directeurs et devrait continuer. Cette politique a pour effet de faire également grimper les taux demandés aux emprunteurs par les banques commerciales, ce qui tempère la demande et, in fine, les prix.

L'inflation est du pain bénit pour l'opposition républicaine, à quelques mois d'élections législatives, qui risquent de coûter aux démocrates leur très mince majorité parlementaire.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11