La Liberté

21.10.2021

Barclays: bénéfice quadruplé sur neuf mois

Barclays constate aussi "des tendances positives au Royaume-Uni et aux Etats-Unis dans les dépenses de consommation et les volumes de paiements après la levée" des restrictions sanitaires et la réouverture de l'économie (archives). © KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN
Barclays constate aussi "des tendances positives au Royaume-Uni et aux Etats-Unis dans les dépenses de consommation et les volumes de paiements après la levée" des restrictions sanitaires et la réouverture de l'économie (archives). © KEYSTONE/EPA/ANDY RAIN
Partager cet article sur:
21.10.2021

La banque britannique Barclays a vu son bénéfice net part du groupe quadruplé sur les neuf premiers mois de l'année. L'établissement a affiché une performance "record" au troisième trimestre, grâce à la reprise de l'économie.

Le bénéfice net part du groupe a grimpé à 5,3 milliards de livres (6,7 milliards de francs) pour les neuf premiers mois de l'année.

Le chiffre d'affaires stagne toutefois sur un an à 16,8 milliards de livres, entre un déclin des revenus issus des taux d'intérêt et une hausse des commissions et d'autres frais, particulièrement dans la banque d'investissement.

Sur le seul troisième trimestre, le bénéfice net part du groupe s'affiche à 1,4 milliard, plus que doublé sur un an.

"Après un bon premier semestre, une performance solide au troisième trimestre a permis à Barclays de générer son bénéfice avant impôts le plus élevé jamais enregistré" pour cette période, a souligné le directeur général James Staley.

Cité dans le communiqué, il salue "des signes de reprise de la consommation et d'un environnement de taux plus favorable".

Au regard de l'inflation qui accélère, la Banque d'Angleterre a laissé entendre qu'elle envisageait de relever à courte échéance son taux directeur, actuellement à un plus bas historique.

Alors que les dépréciations de crédits avaient été massives au premier semestre de l'an dernier, au début de la pandémie, le résultat du troisième trimestre a également été tiré par 622 millions de livres de reprise de provisions, "grâce à des perspectives macroéconomiques qui s'améliorent" et des risques de défauts sur paiements qui s'amenuisent.

Le groupe dit continuer à bénéficier de "solides volumes de dépôts et de prêts immobiliers au Royaume-Uni", où le marché du logement a été dopé par une suspension de la taxe sur les transactions immobilières, l'une des mesures gouvernementales de soutien à l'économie pendant la pandémie.

Barclays constate aussi "des tendances positives au Royaume-Uni et aux Etats-Unis dans les dépenses de consommation et les volumes de paiements après la levée" des restrictions sanitaires et la réouverture de l'économie.

"Avec des prévisions optimistes pour le quatrième trimestre en dépit des difficultés économiques" - notamment une forte inflation, une hausse rapide des cas de Covid-19 au Royaume-Uni, des pénuries de travailleurs et de biens - "Barclays semble partie pour continuer sur son impressionnante lancée", commente Richard Hunter, stratège boursier de Interactive Investor.

Michael Hewson, de CMC Markets, note également que la tendance des résultats de Barclays "est similaire à celle observée chez les banques américaines" qui ont publié leurs résultats la semaine dernière.

L'action reculait cependant de 0,89% à 196,68 pence à l'ouverture de la Bourse de Londres, en raison de prises de bénéfices, alors que le cours évoluait à ses niveaux les plus hauts en trois ans, selon Michael Hewson.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00