La Liberté

Les écoliers fribourgeois imaginent leur quartier idéal

Dix classes du canton de Fribourg ont participé pendant une année à un projet de l'Association Ville en tête, en lien avec le développement durable. Ils ont également réalisé des maquettes de leur cité idéale, à voir à Bluefactory.

La cité idéale pour les écoliers ne ressemble pas à BlueFactory. © La LibertŽ
La cité idéale pour les écoliers ne ressemble pas à BlueFactory. © La LibertŽ

MAG

Publié le 19.05.2022
Partager cet article sur:

Ils sont près de 300 écoliers, âgés de 6 à 8 ans, provenant de dix classes de tout le canton. Le plus sérieusement du monde, ils évoquent les îlots de chaleur, les énergies renouvelables, la perméabilité des sols. Ces termes n’ont plus de secrets pour eux car pendant une année, ils ont été initiés aux thématiques liées au développement durable, à l’environnement bâti et aux nouveaux modes de vie. Point d’orgue de ce programme proposé par l’Association Ville en tête, les maquettes qu’ils ont réalisées ont été amenées sur le site de Bluefactory, où elles sont exposées jusqu’à dimanche.

Ce travail a été présenté ce jeudi à la presse, en présence notamment du conseiller d’Etat Jean-François Steiert et du chef du Service de l’enseignement obligatoire de langue française Hugo Stern. «Les enfants ont des visions et des idées auxquelles on n’a peut-être pas pensé et ça peut faire évoluer notre approche», déclare le ministre en charge de des Direction du développement territorial, des infrastructures, de la mobilité et de l’environnement (DIME).

A observer les maquettes exposées, on remarque que les enfants semblent apprécier les éoliennes. Il y en a partout, des petites et des grandes, plus ou moins proche des habitations. Mais ce qui frappe surtout, c’est la dominance du vert, juste avant le bleu. Les enfants construisent en hauteur pour dégager des espaces de détente. Ici, une rivière avec son sentier de promenade. Là un lac avec une petite plage. Les voitures par contre se font discrètes. L’abri pour les vélos est presque aussi grand que le parking.

Pour Stefania Boggian, architecte et membre du comité de l’association Ville en tête, «la réflexion des enfants est plein d’espoir car ils ont compris les enjeux». Elle relève également leur aptitude à débattre pour trouver les meilleures solutions. 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00