La Liberté

Mondial 2026: les Vaudois ne digèrent toujours pas l'éviction de Lausanne

Lausanne ne sait toujours pas pourquoi sa candidature a été écartée, au profit de Fribourg, pour l'organisation du mondial de hockey 2026. «Aucune réponse précise n'a été donnée» par la Fédération suisse, a regretté ce mardi Philippe Leuba.

La BCF Arena a été préférée à la Vaudoise Aréna pour accueillir le championnat du monde de hockey 2026. © Charly Rappo
La BCF Arena a été préférée à la Vaudoise Aréna pour accueillir le championnat du monde de hockey 2026. © Charly Rappo

ATS

Publié le 14.06.2022
Partager cet article sur:

Lausanne aurait dû organiser avec Zurich le championnat du monde en 2020, annulé en raison de la pandémie. La Fédération suisse de hockey a relancé une candidature pour l'édition 2026, mais en préférant cette fois-ci associer Fribourg et Zurich.

Selon le ministre des sports Philippe Leuba, «on aurait pu s'attendre» à ce que les villes prévues pour 2020 soient associées pour 2026. Cela n'a toutefois pas été le cas et, à en croire les différents porteurs du projet lausannois, le choix de la Fédéraiton suisse demeure opaque.

«Malgré des demandes réitérées, nous ne connaissons toujours pas les motifs qui expliquent pourquoi Fribourg a été préférée à Lausanne»
Philippe Leuba

«Malgré des demandes réitérées, nous ne connaissons toujours pas les motifs qui expliquent pourquoi Fribourg a été préférée à Lausanne», a relevé mardi Philippe Leuba devant le Grand Conseil, répondant à une question orale du député Stéphane Rezso.

Vélo à la place du hockey

Le ministre a regretté les «milliers d'heures» perdues par les porteurs du projet lausannois. Il a toutefois affirmé que cela n'allait pas freiner d'autres candidatures pour des compétitions sportives majeures, comme le prouve un agenda 2022 déjà bien rempli, avec notamment le passage du Tour de France à Lausanne et Aigle.

Plusieurs voix se sont élevées ces dernières semaines pour critiquer l'éviction de Lausanne. Dans une tribune publiée début juin par 24 heures, Alain Gilliéron, le syndic de Prilly (où se trouve la patinoire de Malley), avait notamment dénoncé une "combinazione" au sein de la Fédération suisse de hockey et une "absence totale de respect et de fair-play" à l'égard de la candidature vaudoise.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11