La Liberté

08.09.2021

Le groupe Villars Holding plombé par la pandémie

Le groupe Villars Holding plombé par la pandémie © Keystone-archives
Le groupe Villars Holding plombé par la pandémie © Keystone-archives

ATS

Partager cet article sur:

Le groupe fribourgeois, dont la plupart des établissements de restauration rapide ont dû fermer jusqu'à fin mai, a vu sa performance semestrielle fortement affectée.

Le chiffre d'affaires consolidé pour les six premiers mois de 2021 accuse un repli de 9,4% par rapport à la même période un an plus tôt, à 26,3 millions de francs. Fermés du 1er janvier au 30 mai, les 26 bars à café Pause-Café et Xpresso-Café exploités par la holding fribourgeoise ont vu leurs recettes fondre de 84,0% à 0,67 million.

Les ventes au détail - Restoshop et Suard - ont quant à elles renoué avec la croissance (+3,2%) à 25,5 millions de francs, mais restent toutefois largement en dessous du niveau de 2019 (-31,1%), a indiqué mardi soir l'entreprise cotée sur SIX dans un communiqué publié après la clôture boursière.

La croissance des ventes de carburant et des magasins s'est établie respectivement à 1,8% et à 6,6%, une progression soutenue par l'appréciation du prix de l'essence, qui a plus que compensé le recul de 5,7% des volumes de carburant écoulés. Toutefois, les horaires restreints et l'astreinte au télétravail ont freiné cette évolution positive.

Cas de rigueur invoqué

Le résultat d'exploitation (EBIT) n'en a pas moins quasiment triplé par rapport à l'exercice précédent, à 0,69 million de francs, contre un débours de 0,77 million au premier semestre 2020, grâce notamment aux aides financières pour cas de rigueur instaurées par la Confédération pour le secteur de la restauration.

Cela a permis au groupe de boucler le semestre sur un bénéfice net de 0,45 million de francs, soit 4,48 francs par action, contre une perte de 8,39 francs par titre douze mois auparavant.

Compte tenu des incertitudes économiques liées à la pandémie, et malgré la vaccination en cours, l'assemblée générale du 12 mai dernier a accepté sur proposition du conseil d'administration de ne pas verser de dividende en 2021, comme en 2020.

Grâce aux mesures de réduction de l'horaire de travail (RHT), le groupe est parvenu à éviter jusqu'ici «tout licenciement lié à la pandémie et à la baisse de la marche des affaires subséquente», a expliqué leprésident du conseil d'administration Andreas Giesbrecht, précisant que l'effectif est resté stable «si l'on exclut les fermetures d'établissements chez Pause-Café intervenues en 2020».

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00