La Liberté

Zorro portait le masque autrement

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Bien que flatté, Zorro déçoit toujours les frémissements féminins... DR
Bien que flatté, Zorro déçoit toujours les frémissements féminins... DR
Partager cet article sur:
03.09.2020

Pascal Bertschy

Le mot de la fin » Les enfants sont parfois en avance. Dans les années 1960, par exemple, ils étaient tous pour le port du masque. Tous pour Zorro!

Le Zorro de Disney, créé en 1957, avec Guy Williams en cavalier surgi hors de la nuit: un des plus beaux noir et blanc de l’histoire de la télévision. La série a été colorisée en 1992, avec sa magie intacte. Beaucoup de garçons rêvent, décennie après décennie, de ressembler au héros.

La vie le leur apprendra vite: Zorro est une inaccessible étoile. Comment ressembler à un modèle si beau, si grand, si parfait?

Devenir Zorro, pourtant, nous en avons l’occasion maintenant que nous devons porter un masque. Or, les garçons, regardons-nous: pour ce qui est de lui ressembler, c’est raté.

Renard-rusé-qui-fait-sa-loi porte un loup no

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00